Mélenchon et la gauche de la gauche s'acharnent sur DSK

le
0
Pour le président du Parti de gauche, la candidature de Dominique Strauss-Kahn serait «un désastre moral».

Pour Jean-Luc Mélenchon, les choses sont claires : Dominique Strauss-Kahn «affame la moitié de l'Europe» et sa candidature serait «un désastre moral». Le président du Parti de gauche l'a dit sur Europe 1 en septembre. Déjà, en mai, le député européen et ancien sénateur PS avait dénoncé le «libéralisme» du directeur du FMI en matière de réforme des retraites. Alors, les dernières préconisations du FMI sur l'âge légal de la retraite ne font que taper sur un clou déjà enfoncé. «On ne peut pas attendre autre chose de la part du FMI, une institution libérale qui fait payer aux peuples la crise du capitalisme », note Éric Coquerel, secrétaire national du Parti de gauche. « Et on ne peut pas non plus imaginer une seconde dissocier la politique d'une institution de celle de son directeur», ajoute-t-il.

«La surprise serait que l'avis du FMI et de son directeur soit de taxer les marchés pour qu'ils participent à l'effort de solidarité nationale», ajou

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant