Mélenchon, Duflot... : le Hollande bashing, ça ne marche plus !

le
0
Jean-Luc Mélenchon concentrait ses attaques contre Hollande, un capitaine de pédalo, pire que Sarkozy.
Jean-Luc Mélenchon concentrait ses attaques contre Hollande, un capitaine de pédalo, pire que Sarkozy.

France Inter : Ce matin, vous vous intéressez à l'autre gauche, pour elle aussi, c'est une nouvelle donne après les attentats de Paris. Comment voit-elle son avenir ? L'autre gauche, c'est celle qui se considère comme la vraie gauche, comparée à celle de François Hollande et Manuel Valls. Je parle de Cécile Duflot, de Jean-Luc Mélenchon ou encore du communiste Pierre Laurent. Avant les attentats, ils s'activaient pour mettre en place une alternative au pouvoir. Ils cherchaient une solution pour fédérer leurs forces. Et bien, aujourd'hui, même si tout le monde s'accorde à dire que rien ne sera plus jamais comme avant, leur plan n'a pas changé. On l'a vu lundi soir, ils étaient en meeting à Paris pour soutenir le Grec Alexis Tsipras. Avec son parti Syriza, il a des chances d'emporter les législatives anticipées dans son pays, sur un discours anti-austérité. On ne va pas leur reprocher d'être constants... Non, c'est sûr. Sur le fond d'ailleurs, ils n'ont pas de raison de se taire. Ils plaident depuis le début pour une réorientation de la construction européenne, pour la lutte contre le libéralisme qui est responsable, selon Jean-Luc Mélenchon, du "martyre des peuples". Que l'on soit d'accord ou pas, ces débats doivent reprendre, ces débats doivent se poursuivre. Mais du côté de la stratégie politique, il faut tout revoir... Pourquoi ? Parce que ça ne fonctionne plus. Je m'explique. Leur stratégie était assez...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant