Mélenchon dénonce l'austérité voulue par le PS

le
0
Le candidat du Front de gauche à la présidentielle dénonce un plan européen «qui ne réglera aucun problème».

«Cet énième plan de sauvetage européen ne réglera aucun problème, ni à long terme ni à court terme.» Candidat du Front de gauche à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon n'a pas varié d'un iota dans ses critiques après l'accord noué entre les dix-sept membres de la zone euro. Pour lui, «la course à l'abîme continue» car «les rallonges accordées représentent une nouvelle montagne de dette publique pour les États de la zone euro». «Ceux-ci, dont la France, soutient-il, seront toujours obligés par les traités européens de se financer sur le marché au bénéfice des banques privées et sous la menace des agences de notation.»

Le député européen enrage du pouvoir de l'Union européenne transformée en «oligarchie politico-financière» qui a concocté ce plan «sous le contrôle de la Banque centrale, en présence de Jean-Claude Trichet qui en a été informé avant même les chefs d'État européens». Un plan adopté aussi, dit-il, «en présence de dirigea

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant