Mélenchon dénonce de nouveaux tracts à Hénin-Beaumont

le
0
Mélenchon dénonce de nouveaux tracts à Hénin-Beaumont
Mélenchon dénonce de nouveaux tracts à Hénin-Beaumont

HENIN-BEAUMONT (Reuters) - Jean-Luc Mélenchon a dénoncé jeudi à Hénin-Beaumont une succession de tracts anonymes insultants distribués dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais où il affronte Marine Le Pen au premier tour des législatives.

Le Front national avait dit assumer un premier faux tract diffusé la semaine dernière à Hénin-Beaumont et dans les communes alentour. Mais depuis, cinq autres tracts anonymes ont été diffusés, selon le Front de gauche.

Sur l'un d'eux, l'ancien candidat à la présidentielle est représenté sous les traits de Hitler avec le slogan "Votons Mélenchon" en français et en allemand.

Dans un communiqué, l'équipe de campagne de Marine Le Pen affirme que ce document "sent l'arnaque à plein nez", car il n'a pas été distribué dans les boites aux lettres et n'est visible que sur des réseaux sociaux.

"Je suis perplexe. C'est la première fois de ma vie de militant que je vois cela. Je suis habitué à des campagnes énergiques, mais là je ne sais plus comment faire face à ce détournement de la campagne électorale", a dit pour sa part Jean-Luc Mélenchon lors d'un point de presse.

Un autre tract montré aux journalistes lui attribue plusieurs appartements luxueux et trois voitures. "Pas mal pour quelqu'un qui n'a pas le permis", a ironisé Jean-Luc Mélenchon.

Il a accusé l'extrême droite d'être "par la force des choses" derrière ces nouveaux tracts.

"Le FN dément tant qu'il n'est pas pris sur le fait mais nous les avons pris lors de la distribution du premier tract", a ajouté Jean-Luc Mélenchon, pour qui "ici tout est pervers, tout est tordu".

Le premier tract que Marine Le Pen a dit assumer, la semaine dernière, présentait une photo de Jean-Luc Mélenchon et rapportait une phrase d'un de ses discours de campagne présidentielle, à Marseille, où il disait qu'il "n'y a pas d'avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb."

Le Front de Gauche a annoncé avoir porté plainte contre ce tract. Il a précisé jeudi qu'il le ferait à nouveau pour les cinq nouveaux documents anonymes.

Pour l'équipe de campagne de Marine Le Pen, "il est clair que la campagne de Jean-Luc Mélenchon prend l'eau."

"Mélenchon, c'est le noyé qui se raccroche à une brindille : sentant le sol se dérober sous ses pieds, il trouve le prétexte d'un faux tract grotesque pour tenter d'incriminer à nouveau Marine Le Pen", dit un communiqué.

Selon un sondage OpinionWay Fiducial pour Le Figaro et LCI diffusé jeudi, Marine Le Pen serait en tête du premier tour (32%) devant le candidat socialiste Philippe Kemel (25%), qui passe devant Jean-Luc Mélenchon (24%).

Au second tour, la présidente du Front national serait battue tant par le candidat du PS (47% contre 53%) que par celui du Front de gauche. Toutefois, dans l'hypothèse Mélenchon, l'écart serait très serré (49% contre 51%). Voir

Pierre Savary, édité par Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant