Mélenchon demande des comptes à Sarkozy. Extraits. .

le
6

Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à la présidentielle, a demandé jeudi 5 avril "des comptes" à Nicolas Sarkozy pour "le malheur" qu'il a répandu pendant cinq ans, estimant que "l'insurrection citoyenne est un devoir sacré de la République". Extraits. Durée: 01:36.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1625665 le vendredi 6 avr 2012 à 11:02

    Il devrait se faire embaucher chez GRUSS ou Zavatta

  • dupon666 le vendredi 6 avr 2012 à 02:52

    Pauvre Chatnour ,si tu savais compter tu saurais qu'en un siecle la population totale de la planete a ete renouvelée 1,2 fois au minimum..soit 2 à 3 milliards de morts.Le communisme n'a pas de record particulier à part celui que la propagande amerloque veut lui faire porter

  • dupon666 le vendredi 6 avr 2012 à 02:44

    bravo Melanchon..enfin une alternative credible aux larbins de la bureaucratie euro.

  • chatnour le vendredi 6 avr 2012 à 00:07

    PRES DE 100 MILLIONS DE MORTS durant le XXème siècle soit 2 FOIS PLUS DE MORTS QUE LA 2ème GUERRE, c'est le bilan du communisme qui ne s'est jamais imposé par les urnes mais seulement par la dictature, la terreur, les camps de concentration et la mort ! joseph ou a.dolf mélanchions ? souvenez-vous en si vous tenez à vos libertés et à la démocratie ! http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Livre_noir_du_communisme

  • chatnour le vendredi 6 avr 2012 à 00:06

    mélenchions est un pitre, un indigent de la pensée, qui ne se délecte que d'éructer des insanités, négationniste à ses heures, qui se complait à insulter, salir, tout en prétendant à une manière "d'humanisme", une sorte de porc du verbe qui se réjouit en se vautrant dans sa propre soue, un pédant talentueux imbu d'une sémantique de pacotille piochée mais non assimilée et de ce fait, vomie, ce qu'il est lui-même devenu par un phénomène de métonymie ! Un rebut d'idéologie fasciste de gauche !

  • LeRaleur le jeudi 5 avr 2012 à 23:34

    De +en+ fou.