Mélenchon contre Le Pen : décision le 3 avril dans le procès du «faux tract»

le
5
Mélenchon contre Le Pen : décision le 3 avril dans le procès du «faux tract»
Mélenchon contre Le Pen : décision le 3 avril dans le procès du «faux tract»

Le jugement dans le procès dit du «faux tract», dans lequel Jean-Luc Mélenchon a fait citer à comparaître son ancienne adversaire aux législatives Marine Le Pen, a été mis jeudi en délibéré au 3 avril par le tribunal de Béthune (Pas-de-Calais).

Marine Le Pen, qui n'était pas présente, était citée à comparaître «pour man?uvre frauduleuse» et publication d'un montage sans le consentement de l'intéressé, des délits passibles d'un an d'emprisonnement et 15.000 euros d'amende, ainsi que d'une peine complémentaire d'inéligibilité. Son avocat, Me Wallerand de Saint-Just, a plaidé sa «relaxe pure et simple», avançant que les conseils de Jean-Luc Mélenchon avaient présenté un «dossier, sur le plan factuel et juridique, complètement vide». Et si la dirigeante du Front national a dit avoir «assumé» ce tract sur les plateaux de télévision, c'était pour «couvrir ses troupes», a-t-il assuré.

Le procureur s'en est remis à la «sagesse du tribunal».  La procédure, par citation directe, avait été lancée par l'ancien candidat du Front de gauche aux législatives dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais à l'encontre de la présidente du Front national (FN), ainsi que de deux militants locaux du FN.

Mélenchon défend son honneur

Jean-Luc Mélenchon les accuse d'avoir pris part à la distribution d'un faux tract fin mai 2012 pendant la campagne électorale, tract qui comportait sa photo et reproduisait l'une de ses phrases prononcées lors d'un discours à Marseille le 14 avril précédent : «Il n'y a pas d'avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb». Le tract sur fond vert, couleur de l'islam, comportait également la mention «Votons Mélenchon» et sa traduction dans un arabe approximatif.

Après quatre reports d'audience, le co-président du Parti de gauche, soutenu par plusieurs personnes dans la salle portant une écharpe ou un foulard rouge, est venu défendre à la barre «(son) ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 7 fév 2014 à 17:58

    Et pendant ce temps là, voici ce qui nous attend?...Le Parlement portugais a adopté pour 2014 des coupes dans les retraites à partir de 1.000 euros/mois et une hausse des cotisations d'assurance maladie des fonctionnaires passeront de 2,5% à 3,5%. Jusqu'ici, la contribution de solidarité s'appliquait aux retraites supérieures à 1.350 euros/mois. Soit 80.000 retraités supplémentaires s'ajoutant aux 272.000 concernés l'an dernier,

  • mlaure13 le vendredi 7 fév 2014 à 17:56

    Nous sommes un Pays ou l’on paie le plus d’impôts …et ou nous avons le plus de retard sur bcp de choses ???...J’aimerai bien qu’on m’explique ou passe le pognon ???...

  • M2496916 le vendredi 7 fév 2014 à 08:58

    Au GoulaG, vite en Sibérie, du balai le coco.

  • clau0646 le vendredi 7 fév 2014 à 07:49

    c'est Chavez mais sans le pétrole ! c'est à dire RIEN !! pauvre type , péta.sse !

  • papy988 le vendredi 7 fév 2014 à 06:46

    C'est un pauvre type qui fait n'importe quoi pour que l,on parle de lui.