Mélenchon combat la fusion des collectivités alsaciennes

le
2
En meeting à Mulhouse, l'ancien candidat du Front de gauche à l'Élysée a dénoncé «la volonté de démembrer l'unité et l'indivisibilité de la République».

Mulhouse

Pour Jean-Luc Mélenchon, c'est non. Non à la collectivité territoriale d'Alsace sur laquelle les électeurs alsaciens doivent s'exprimer dimanche, lors d'un référendum. Objet de cette consultation: la fusion, inédite en France, de leurs assemblées départementales et régionale. Le coprésident du Parti de gauche, allié des communistes au sein du Front de gauche, s'est déplacé mercredi soir à Mulhouse pour le redire devant plusieurs centaines de personnes. Il a dénoncé «la volonté de démembrer l'unité et l'indivisibilité de la République pour des raisons idéologiques». «Ceux qui vous proposent de faire l'Alsace vous proposent de le faire en défaisant la France», a-t-il lancé, indiquant que «l'Alsace est celle de ceux qui travaillent, aiment, rêvent et pensent leur pays tout entier».

...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • miez1804 le jeudi 4 avr 2013 à 14:36

    Une nouvelle association est né en France "Touche pas a mon poste politique", ils ontdéjà 600000 associé, et le Chef c'est Pelouchon!Bouffo.n

  • M4189758 le jeudi 4 avr 2013 à 13:42

    JPi - Heureusement que l'Alsace fait partie de la France pour montrer le bon exemple à tous.Les restructurations des institutions où vivent nos élus pour plus d'économie et une meilleure gestion ça n'a rien d'idéologique, même si c'est une bonne idée. Ne mélenchons pas tout!