Mélenchon cherche à fédérer les anti-DSK

le
0
Le président du Parti de gauche et probable candidat à la présidentielle du Front de gauche a identifié ses deux principaux ennemis pour 2012: le Parti socialiste et le Front national.

Pour Jean-Luc Mélenchon, l'année 2011 est vouée à la «castagne». Ce n'est pas seulement un pressentiment mais c'est aussi un souhait exprimé sur son blog pour le Nouvel An. Le député européen et président du Parti de gauche donne des indications sur les adversaires à «castagner» en priorité d'ici à 2012, année de la présidentielle et des législatives: le Parti socialiste et le Front national. Et au sein du PS, sa cible préférée reste l'actuel directeur du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn, «indépassable tigre des sondages» à qui une voyante «bouffonne» a prédit «un possible avenir présidentiel».

Probable candidat du Front de gauche (constitué du PCF, du Parti de gauche et de la Gauche unitaire) en 2012, Mélenchon prévient du pire si DSK, comme cela «se prépare», devait «représenter le PS pour diriger le pays». «Comment vous comptez rassembler une majorité dans notre pays avec un homme dont le nom est le synonyme d'infinies

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant