Mélenchon au PS : «Fichez-nous la paix !»

le
0
Le candidat du Front de gauche, en campagne dimanche dans l'Essonne, invite ses concurrents à s'occuper de Marine Le Pen.

«Qu'est-ce que ça signifie, ce tir de barrage incroyable? Qu'est-ce que cela veut dire, de s'en prendre à moi quand on est de gauche? Occupez-vous de l'extrême droite, occupez-vous de Sarkozy, fichez-nous la paix!» Dimanche à Grigny (Essonne), dans le quartier de la Grande Borne, devant un demi-stade de foot rempli d'habitants et de militants -5000 selon les organisateurs-, Jean-Luc Mélenchon s'est mis en colère contre ceux qui craignent son ascension. Un sondage LH2 pour Yahoo!, le matin même, lui a donné 15% d'intentions de vote, en hausse de 4 points, devant Marine Le Pen tombée à 13,5%.

Déjà, quelques jours après la tuerie de Toulouse, un sondage BVA l'avait placé en troisième homme de la présidentielle. Du fait du léger tassement de François Hollande, la tension ne faiblit pas entre les deux forces de gauche. «On ne nous intimide pas si facilement, a-t-il prévenu sous les applaudissements. Nous sommes le nombre, la force, l'intelligence!»

Dans sa ligne de mir

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant