Mélenchon appelle à "surveiller" et "filmer" les journalistes

le
0
Jean-Luc Mélenchon entouré de journalistes, ici en 2010.
Jean-Luc Mélenchon entouré de journalistes, ici en 2010.

La rengaine est désormais bien connue : Jean-Luc Mélenchon n'aime pas les journalistes. Et le dit haut et fort. Dans un message posté sur son blog dimanche soir, le coprésident du Parti de gauche en remet une couche. "Notre campagne est un fait public, massif, et chacun s'accorde à nous trouver nombreux et enthousiastes. Mais elle est méthodiquement niée par les médias parisiens dominants", écrit Jean-Luc Mélenchon. Qui poursuit : "Sans vergogne, par exemple, LCI, Europe 1 et tutti quanti organisent des débats dans les grandes circonscriptions auxquelles trois partis seulement sont invités. Parfois quatre. Jamais nous." Pour Mélenchon, ces médias "se comportent en ennemis". Des "ennemis" coupables, selon lui, d'"organiser l'exclusion des (leurs)", comprenez les militants du Parti de gauche.

Les critiques se font ensuite plus précises et visent clairement le journal Le Monde, déjà qualifié par Mélenchon de "journal de révérences" et d'"organe central du FN". "Je n'ai, à titre personnel, aucune envie de voir dans ma campagne le journal des publireportages sur les Le Pen qu'est Le Monde pointer ses petites pattes pleines de fiel. Qu'il reste à la maison ! Car s'il venait, ce serait pour jeter du venin, exciter les divisions ou se livrer à des provocations", écrit Mélenchon, qui poursuit en racontant une scène, invérifiable, qui serait survenue selon lui dans la circonscription du Grand Est. "Le journaliste du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant