Mekhissi, le bronze sur tapis vert

le
0
Mekhissi, le bronze sur tapis vert
Mekhissi, le bronze sur tapis vert

Mahiedine Mekhissi, qui sur la piste n'a pas pu suivre le rythme imposé par le trio Kipruto-Jager-Kemboi, franchit la ligne en quatrième position. Aussitôt, il s'avance vers la tribune. « Je suis trois », clame-t-il, accompagnant le geste à la parole en montrant trois de ses doigts. Plus de sept heures plus tard, à l'issue de l'étude d'une réclamation du camp tricolore, la médaille de bronze lui est attribuée, la commission d'appel saisie par la France ayant estimé que Kemboi, à mi-parcours, avait coupé le virage.

 

Troisième médaille olympique

 

« De suite je l'ai vu faire, j'ai alors calqué ma course par rapport à cet événement, je savais qu'il serait déclassé, raconte Mekhissi, j'ai alors tout donné pour finir quatrième. » Le Français, de retour d'une double opération du pied droit (dont une du tendon d'Achille), estime que « justice a été rendue ». « Moi aussi j'ai déjà été disqualifié », rappelle-t-il. C'était à l'arrivée des Championnats d'Europe de Zurich en 2014 où, pour fêter sa victoire sur 3 000 m steeple, Mekhissi avait retiré son maillot à l'entrée de la dernière ligne droite.

 

« Sincèrement, cette médaille, je l'ai gagnée sur le terrain, souligne le Tricolore. Je reconnais que je n'avais pas les moyens d'aller chercher Kipruto (1er) et Jager (2e), mais je me suis accroché, dans l'espoir d'une disqualification. »

 

Pour récupérer le bronze, Mahiedine Mekhissi a dû bouter son pote Ezekiel Kemboi hors du podium. En 2012, à l'issue de la finale olympique remportée par le Kényan, les deux hommes s'étaient échangé leurs maillots, Mekhissi portant même le « petit » Kemboi dans ses bras. La belle image, qui avait fait le tour du monde, a volé en éclats hier. « On est amis dans la vie mais, sur la piste, on est adversaires, estime le Français. J'ai trois médailles olympiques (il avait décroché l'argent en 2008 et 2012), je marque l'histoire de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant