Meghni, de Clairefontaine au Futsal.

le
0
Meghni, de Clairefontaine au Futsal.
Meghni, de Clairefontaine au Futsal.

1998, la France entière se découvre une passion pour le football grâce à deux coups de tête de ZZ. Le 12 juillet, Mourad Meghni a 16 ans. Il est le phénomène de Clairefontaine. Sa timidité, ses dribbles chaloupés et ses origines algériennes le propulsent premier "nouveau Zidane" de l'ère Footix. Ce sera aussi le premier échec. Après avoir trainé sa réputation de croqueur en Italie, puis au Qatar, le franco-algérien de 30 ans est revenu en France retâter la gonfle en D3 de... Futsal. Tout sauf un hasard pour un type qui n'a jamais cessé d'être en réalité un génial joueur de freestyle.

Dans l'après-midi du 2 janvier 2015, le Futsal Club de Champs révèle que Mourad Meghni, ancien prodige de Clairefontaine passé par la Lazio, fera crisser ses tennis sur les parquets du Champs pour le reste de la saison. Eloigné des radars foot depuis son départ à Umm Salalm, au Qatar, en 2011, Mourad rejaillit telle une promesse oubliée. "Dans l'affaire, il n'y a eu aucun intermédiaire, rien. Et n'y voyez pas non plus un coup de pub ou marketing", martèle Mokrane Attal, président du Futsal Club de Champs. Les genoux en vrac, usés par les chutes et rechutes à répétition, Mourad Meghni veut se laisser le temps. Le temps de réfléchir à un éventuel retour dans un club pro. Une Ligue 2, une Ligue 1 ? Le mec n'a que 30 ans. Malgré ses piges à Bologne, Sochaux, Rome et Doha, il a gardé une attache à Champs sur Marne. Avant de s'éreinter sur les géants rectangles de pelouse, c'est là-bas qu'il a flirté avec ses premiers ballons.

Le futsal, il l'a toujours gardé dans un coin de sa tête. "Son fils joue chez nous. Il vit ici d'ailleurs. Donc parfois quand il venait le voir, il passait de temps en temps donner un coup de main. Puis Champs est un club qui existe depuis 1997, il venait ici plus jeune taper la balle", se souvient Mokrane. De transfert, il y en n'a pas eu. Son président réitère que son club reste une structure amateur. "Il était libre, il voulait se faire plaisir, et retrouver des sensations, tester ses genoux. Tout ça dans l'optique peut-être de retrouver l'élite." En DHR, le Futsal de Champs pointe à la troisième place et joue clairement la montée en Ligue 2. Mourad aura la chance d'intégrer l'actuelle meilleure attaque du championnat et jouer en famille puisque son frère est coach adjoint. "La salle est juste à coté de chez lui. Il ne se prend pas la tête. Je pense aussi qu'il a gagné assez d'argent dans sa carrière", précise son nouveau président.
Joueur anachronique
La passerelle entre le football et le futsal n'est pas inédite. Voilà quelques années déjà que quelques joueurs ont ouvert la voie. "Après Ben Yedder ou encore Moussa Sao du Havre, nous on expérimente le chemin inverse", fait remarquer Mokrane. "Personnellement je préfère un enfant, qui, à 12-13 ans, possède une formation futsal, que football. Regarde les Ronaldo, Ronaldinho, ils sont tous passés par là"...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant