Mégafichier: la moitié des Français y sont opposés

le , mis à jour à 08:42
5
La moitié des Français sont "plutôt opposés" au mégafichier controversé regroupant les données personnelles de chacun voulu par le gouvernement ( AFP/Archives / JEAN-PIERRE MULLER )
La moitié des Français sont "plutôt opposés" au mégafichier controversé regroupant les données personnelles de chacun voulu par le gouvernement ( AFP/Archives / JEAN-PIERRE MULLER )

La moitié des Français sont "plutôt opposés" au mégafichier controversé regroupant les données personnelles de chacun voulu par le gouvernement, selon un sondage Odoxa publié jeudi.

Ils sont 52% à se dire "plutôt opposés" et 47% "plutôt favorables", selon le sondage réalisé en partenariat avec Microsoft, Stratégies, BFM-Business, 01 net et l'Usine nouvelle. L'opposition est davantage marquée chez les jeunes, 65% des 18-24 ans étant contre.

"Tiraillés entre l'utilité qu'ils perçoivent et la crainte d'une remise en cause des libertés et de leur vie privée, les Français ne sont pas massivement favorables ou opposés à ce décret", explique le directeur d'études d'Odoxa Émile Leclerc.

Objet d'un décret paru le 30 octobre au Journal officiel, le fichier baptisé Titres électroniques sécurisés (TES) réunit dans une seule base de données (identité, couleur des yeux, domicile, photo, empreintes digitales...) les détenteurs d'un passeport et d'une carte d'identité et concerne potentiellement près de 60 millions de Français.

Pour éteindre la polémique sur fond de craintes pour les libertés publiques et risques de piratage informatique, et après avoir étalé ses propres divisions, le gouvernement a dû faire des concessions, annonçant la semaine dernière que les usagers pourront refuser la prise de leurs empreintes digitales.

Mardi, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a convenu qu'un débat parlementaire aurait dû avoir lieu "en amont" de sa création -- il s'est finalement tenu cette semaine.

Selon le sondage, la création de fichiers numériques en général est utile pour 62% des Français, mais elle remet en cause certaines libertés et le respect de la vie privée pour 71% des sondés.

"Les Français affirment être très majoritairement préoccupés par la protection de leurs données personnelles. 78% d'entre eux le disent. Cette inquiétude est partagée par toutes les classes d'âge et sociales", précise M. Leclerc.

Enquête réalisée auprès d'un échantillon représentatif de 1.004 Français âgés de 18 ans et plus, interrogés par internet entre le 9 et le 10 novembre 2016, selon la méthode des quotas.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7754549 il y a 3 semaines

    La menace mafieuse adore nous promettre des soucis alors ne leur offrons pas plus de savoir tout obtenir en un seul instant tellement on sait les laisser un peu trop bien vivre chez nous...

  • M7754549 il y a 3 semaines

    On est surpris parfois de se faire ennuyer parce qu'une carte d'identité devient subitement un autre désir comme un passeport alors que rien le justifie mais si tout est bien pensé tout devient riant...

  • M7754549 il y a 3 semaines

    On a vu où était l'œil du serpent qui passe comme un préfet et qui ne l'est pas dans les réseaux? J'ai peur que vous ayez tout fauché un jour où l'autre comme dans Facebook, mis pour quels individus? Le piratage est parfois un mot qui rencontre tout plein de promesse pour le permettre...

  • M999141 il y a 3 semaines

    C'est l'absence de débat qui est inquiétante. A quoi sert il de financer des organismes de surveillance de l'informatique et des libertés si on décide comme dans une dictature, par décret ! qu'on supprime au moins ce comité théodule et qu'on allège la facture fiscale des français d'autant !

  • M1945416 il y a 3 semaines

    que les gens qui ont un cassier judiciaire soit ficher ok, mais qu'on foute la paie aux autres