Meeting Herculis : Gatlin, Dibaba, Lavillenie, les stars étaient au rendez-vous

le
0
Meeting Herculis : Gatlin, Dibaba, Lavillenie, les stars étaient au rendez-vous
Meeting Herculis : Gatlin, Dibaba, Lavillenie, les stars étaient au rendez-vous

Meeting parmi les plus prestigieux de la Ligue de Diamant, le Meeting Herculis de Monaco a une nouvelle fois attiré les stars. Mais, cette année, les performances étaient au rendez-vous avec, notamment, un record du monde sur le 1500m féminin et Justin Gatlin qui a une nouvelle fois dominé le 100m.

Organisé chaque année au Stade Louis-II de Monaco, le Meeting Herculis est une des manches les plus prisées de la Ligue de Diamant, l’élite de l’athlétisme mondial. A un mois des championnats du monde de Pékin, le rendez-vous de la Principauté était une des dernières occasions de se jauger avant l’apogée de la saison. Et s’il y a bien quelqu’un qui était au rendez-vous, c’est bien Genzebe Dibaba. L’Ethiopienne a éclaboussé de sa classe ce meeting avec rien de moins que le record du monde du 1500m en 3’50’’07, dans une course de tous les records. Une soirée où la Tunisienne Habiba Ghribi a signé la meilleure performance mondiale de l’année sur le 3000m steeple en 9’11’’28. Sur le 100m haies, Sharika Nelvis s’est imposée en 12’’46 dans une course où Cindy Billaud s’est retirée avant le départ sur blessure.

McCorory toujours plus vite sur 400m

A la longueur, la Serbe Ivana Spanovic a signé son succès avec un bond à 6,87m dès son premier essai alors que Sandra Perkovic a remporté le concours du lancer du marteau avec un jet à 66,80m. Côté Français, Mélina Robert-Michon a pris la quatrième place avec 62,39m. Le saut en hauteur a vu la Russe Mariya Kuchina égaler la meilleure performance de sa carrière avec une barre à 2,00m, dominant l’Espagnole Ruth Beitia et sa compatriote Anna Chicherova. Déjà détentrice de la meilleure performance mondiale de l’année sur le 400m, l’Américaine Francena McCorory a amélioré sa marque en 49’’83 alors que Floria Guei a continué sa progression avec un tour de piste en 50’’90 et que Marie Gayot a terminée dernière en 51’’31. Sur le demi-tour de piste, une autre Américiane, Candyce McGrone a fait forte impression en s’imposant en 22’’08, soit à un dixième de la meilleure performance mondiale de l’année signée par Allyson Felix à Doha.

Gatlin en patron, Lavillenie en reconquête

Chez les hommes, le temps fort de la soirée a été sans contestation le 100m avec l’affrontement entre Justin Gatlin et Tyson Gay, avec Jimmy Vicaut en arbitre. Mais il n’y a pas eu de combat tant la domination de Justin Gatlin cette saison est totale. L’Américain a signé un nouveau record du meeting en 9’’78 alors que Tyson Gay n’a pas fait mieux que 9’’97. Et Jimmy Vicaut n’a pas été en mesure de descendre sous les dix secondes, se contentant d’un 10’03 quand Emmanuel Biron a amélioré sa meilleure marque avec un 10’’17. Battu à Paris puis Lausanne, Renaud Lavillenie avait beaucoup à se prouver en Principauté. Et il n’a pas craqué, s’imposant avec seulement deux sauts et une barre à 5,92m.

Kiprop énorme sur 1500m, Bosse dominé sur le 800m

Si, chez les femmes, il y a eu record du monde sur le 1500m, ce n’est pas passé loin chez les hommes avec Asbel Kiprop. En 3’26’’69, soit à 69 centièmes d’Hicham el-Guerrouj, le Kenyan a montré toute sa classe en dominant la course du début à la fin. Sur le 800m, Pierre-Ambroise Bosse a un temps fait la course en tête avant de s’effondrer dans la dernière ligne droite et finir 10eme en 1’45’’30 d’une course remportée par le Bosnien Amel Tuka en 1’42’’51, soit une demi-seconde de moins que la meilleure performance mondiale de l’année signée par Ayanleh Souleiman. En tout début de soirée, l’Américain Joe Kovacs a battu le record du meeting et établi la meilleure performance mondiale de l’année avec un jet à 22,56m pour un triplé américain avec Christian Cantwell et Reese Hoffa qui terminent deuxième et troisième. Sur le 400m haies, sans forcer, Bershawn Jackson s’impose en 48’’23, très près de sa meilleure performance mondiale de l’année. Au javelot, Tero Pitkämäki s’est rappelé aux bons souvenirs de tout le monde avec un jet à 88,87m, devançant Vitezslav Veszly et Jakub Vadlejch. Sur le 300m, le Kenyan Caleb Mwangangi Ndiku a signé la meilleure performance mondiale de l’année en 7’35’’13.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant