Meeting de Macron : les critiques pleuvent à gauche

le , mis à jour à 11:07
12
Meeting de Macron : les critiques pleuvent à gauche
Meeting de Macron : les critiques pleuvent à gauche

Mardi soir, tous les politiques ont eu un oeil  sur le meeting d'Emmanuel Macron à la Mutualité, à Paris. Et ce mercredi matin, les commentaires sont souvent très durs à l'égard du ministre de l'Economie. 

 

«Un peu facile», estime Emmanuelle Cosse. La ministre du Logement, invitée de France Info, trouve quelques points positifs au meeting tenu la veille par son collègue du gouvernement. «Il y avait beaucoup de monde, ça dit aussi une envie de nos concitoyens que la politique se modernise», estime-t-elle. «Il attire des gens qui sont un peu éloignés de la politique et ça, c'est une bonne chose», ajoute Emmanuelle Cosse, avant d'asséner une forte critique. «J'ai trouvé un peu facile les critiques anti-système quand on est totalement né du système», martèle-t-elle. Et ajoute au sujet du gouvernement : «Quand on rejoint cette équipe-là, c'est pour travailler pour la France».

 

«Un show de communication», dénonce Didier Guillaume. Invité de Sud-Radio et Public-Sénat, le patron des sénateurs socialistes explique qu'il a «bien écouté hier soir (ndlr. mardi soir)» ce qu'a dit Emmanuel Macron. «Il transgresse, on le sait, il veut aller parfois de l'autre côté de la rive», explique-t-il, en rappelant que le ministre de l'Economie «doit tout au président». «J'ai beaucoup écouté, répète-t-il. Pas un mot sur le bilan du gouvernement, bilan auquel il a contribué en tant que collaborateur à l'Elysée et en tant que ministre. Pas un mot sur la droite, peu de propositions». «C'est un show de communication mais il faut mettre du fond dans la vie politique», dénonce Didier Guillaume avant de tirer encore à boulet rouge : «Il y a eu beaucoup de comètes dans la vie politique mais certaines se sont éteintes».

Didier Guillaume, président du groupe socialiste au Sénat.

 

Le patron des sénateurs socialistes appelle le ministre à «clarifier sa situation». Interrogé pour savoir si ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • phili646 il y a 9 mois

    Valls en a rêvé, Macron le fait !!!! l'émancipation que n'a jamais osé le locataire de Matignon parce que pas de troupes derrière lui !!!!

  • 300CH il y a 9 mois

    "MOI PRESIDENT" je réunirai la France politique et citoyenne, jamais vu depuis des lustres un tel fou toir, dans un gouvernement "on dit merci qui: SIR CULBUTO"

  • M8637171 il y a 9 mois

    Je remercie macron pour ses prises de position. au moins ils montrent qu'il y de très gros problèmes en France.

  • M8637171 il y a 9 mois

    dotcom1 Je pense qu'il est dans le clivage pilleurs d'état clientélistes et démagogiques et réformistes réalistes et pragmatiques. A mon avis, il ne doit pas grand chose à Hollande. si ce n'est la fait qu’Hollande l'ai fait rentrer en politique. par contre les vrais travailleurs n'attendent rien des pilleurs d'état et veulent voir ce que des macrons proposent.

  • dotcom1 il y a 9 mois

    Macron est dans le clivage extrêmistes-modérés alors que ses opposants sot dans le clivage gauche-droite éculé.

  • pbenard6 il y a 9 mois

    surveillez plutôt ceux qui poussent derrière - Attali et son lobby....

  • pichou59 il y a 9 mois

    il est quand même mieux que tous les éléphants du ps.......

  • phili646 il y a 9 mois

    Pour accéder au pouvoir il faut d'abord et avant tout faire parti du système.

  • fpelu il y a 9 mois

    wanda6 : si

  • wanda6 il y a 9 mois

    M8252219 : frais ? pas plus que les autres