Meeschaert fait preuve d'optimisme mesuré pour 2013

le
1
(NEWSManagers.com) - Philippe Troesch, directeur des gestions du groupe Meeschaert et président du directoire de Meeschaert Asset Managementn a fait le bilan d'une année 2012 qui s'est avérée un " excellent millésime qui a vu tous les actifs traditionnels enregistrer des performances remarquables" . Les obligations ont atteint des performances à deux chiffres, fait rare. Philippe Troesch souligne que l'évolution positive du marché des obligations et celui des actions a remis en cause le principe de décorrélation de ces deux classes d'actifs. " C'est donc surtout pour les portefeuilles diversifiés à 80 % obligations/20 % actions que l'année 2012 a été la meilleure depuis 10 ans" , insiste le directeur des gestions. Ces performances n'ont pas pleinement profité aux institutionnels, ces derniers s'étant détournés des actifs risqués par prudence ou par contrainte règlementaire.

2013 " devrait mettre en cause un certain nombre d'idées reçues" , anticipe Philippe Troesch. Il cite notamment les évolutions dans le domaine énergétique. L'indépendance énergétique des Etats-Unis grâce au gaz de schiste devrait " rebattre les cartes dans les relations géopolitiques mondiales" , selon Meeschaert.

Philippe Troesch aborde 2013 avec un optimisme mesuré. " Nous pensons raisonnablement que les actions peuvent continuer leur évolution positive, notamment certains secteurs très en retard et plutôt sous-évalués" , note-t-il. Une éventuelle remontée des taux longs terme de 1 % à 2 % " ne changerait pas forcément la valorisation des marchés boursiers" , anticipe le gestionnaire.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marshaka le mardi 18 déc 2012 à 10:57

    Et oui, sauf que l'explication est simple, tous les actifs sont montés car on n'a jamais imprimé autant d'argent, et cet argent doit être investi quelquepart...on a juste créé des bulles, elles vont monter, monter... puis éclater