Medvedev veut rassurer les investisseurs 

le
0
Les attentats et l'affaire Khodorkovski risquent d'aggraver la fuite des capitaux de Russie.

C'est un président en proie à une quasi-guerre civile dans son propre pays qui s'est présenté mercredi soir au forum de Davos, pour tenter de convaincre les hommes d'affaires d'investir en Russie.

Il y a deux jours, un attentat suicide, attribué à la rébellion islamiste caucasienne, a fait 35 morts à l'aéroport moscovite de Domodedovo, dans le terminal d'arrivée des vols internationaux. Pour ce juriste, qui se veut le grand modernisateur de la Russie, les défis sont énormes.

Selon la Banque centrale, l'équivalent de 38,3 milliards de dollars ont fui le pays en 2010. «Notre tâche est de décrire franchement les points forts de l'économie russe et de notre système judiciaire, et de reconnaître tout aussi franchement nos difficultés et nos faiblesses», a expliqué Dmitri Medvedev, qui s'est dit prêt à recevoir des «conseils d'amis».

Sans surprise, les récentes performances du pays sont liées à la hausse des prix du pétrole (environ 100 dollars le baril), per

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant