Medvedev envisage un second mandat au Kremlin

le
0
INTERVIEW - À la veille de sa visite en France, le premier ministre de Vladimir Poutine répond au Figaro .

LE FIGARO. - Vous effectuez votre première visite en France en tant que premier ministre. Vos relations étaient bonnes avec Nicolas Sarkozy. Qu'en sera-t-il avec François Hollande?

Dmitri MEDVEDEV. - Nos relations avec la France sont tellement stratégiques et mutuellement bénéfiques qu'elles ne doivent pas dépendre de l'identité de nos dirigeants respectifs. Je suis certain que nous réussirons également à construire de bonnes relations avec les nouvelles autorités françaises, pour des raisons tant idéologiques que pragmatiques.

Le gouvernement français se plaint de l'insuffisance des échanges économiques bilatéraux. Pensez-vous que la France est suffisamment ouverte aux investisseurs russes?

Nous recensons beaucoup de grands projets, mais la dynamique des investissements russes n'est pas si forte q...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant