Méduses: des méfaits insoupçonnés

le
0
Elles ne sont pas seulement néfastes pour les baigneurs, mais aussi pour les pêcheurs et les centrales nucléaires.

Certaines semblent avoir définitivement pris leur quartier en Méditerranée, d'autres sont en passe de coloniser la mer du Nord, d'autres encore s'échouent par milliers sur la côte atlantique... Il n'est plus guère d'endroits qui échappent aux méduses. Ou plus exactement au zooplancton gélatineux, les méduses n'étant qu'un des sous-groupes de ces animaux synonymes de dangers pour la plupart des vacanciers mais objets d'études de plus en plus poussées de la part des chercheurs en raison de leur prolifération.

Il faut dire que l'enjeu est de taille. Sur un plan touristique tout d'abord. Mardi, la plage de Lacanau, l'une des stations balnéaires les plus fréquentées de Gironde a été rouverte à la baignade après deux jours de fermeture en raison d'une invasion de physalies (groupe des siphonophores). De petites bestioles au teint bleuté dont les brûlures sont encore plus importantes que celles de la méduse Pelagia noctiluca, la plus urticante des locataires de la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant