MEDTECH flambe de 60% après son rachat par Zimmer

le
0

(AOF) - Suspendu hier, Medtech bondit de 60% à 49,45 euros pour s'ajuster au prix de l'offre de l'américain Zimmer. Un fleuron français du secteur très prometteur des "medtech" passe en effet sous pavillon américain. La société française Medtech, spécialisée dans la fabrication de robots chirurgicaux a été acquise par l'américain Zimmer Biomet au prix de 50 euros par titre. Ce prix valorise Medtech à environ 170 millions d'euros, soit plus de 26 fois son chiffre d'affaires 2014/2015 de 6,5 millions d'euros.

Pour séduire le PDG et fondateur Bertin Nahum (28,4% du capital) et les investisseurs historiques (30,2%), dont le fonds Newfund, le groupe américain a proposé une prime de 61,8 % par rapport au cours de clôture de vendredi de 30,90 euros.

L'opération est donc particulièrement attractive pour les actionnaires de Medtech qui s'était introduit fin 2013 à 27 euros par titre, soit dans le bas de la fourchette. A ce niveau là, la prime atteint 85,18% !

Outre la plus-value, Bertin Nahum, ingénieur de formation, se voit confier la direction du développement des activités robotiques de Zimmer.

L'OPA sera suivie d'un retrait obligatoire au même prix si les conditions sont remplies, c'est-à-dire si Zimmer Biomet détient 95 % du capital.

Dans le cadre du changement de contrôle de Medtech, trois membres du conseil d'administration de Medtech ont démissionné : Frank Yu, Fernando Badano et Eric Briole. Les postes vacants au conseil d'administration de Medtech résultants de ces démissions, ainsi qu'un quatrième poste vacant survenu plus tôt dans l'année à la suite de la démission du représentant de Newfund, ont donné lieu à la cooptation de quatre représentants du groupe américain.

Zimmer Biomet a l'intention de poursuivre les activités de Medtech au siège social actuel à Montpellier, et a également l'intention de faire en sorte que ce lieu devienne un centre d'excellence pour le développement de ses activités robotiques.

Medtech, qui a accusé une perte nette de 2,6 millions d'euros au titre de son exercice 2014/2015 clos fin juin, réalise l'essentiel de son chiffre d'affaires aux Etats-Unis.

Début juillet, le groupe avait annoncé la vente de 13 de ses robots ROSA au quatrième trimestre de son exercice 2015/2016, contre dix ventes un an plus tôt à la même époque. Sept appareils ont été vendus aux Etats-Unis, deux en France et autant en Chine, et un en Allemagne et au Royaume-Uni.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant