Méditerranée : veut-on sauver les réfugiés ?

le
0
Des réfugiés débarquent à Lesbos le 11 septembre 2015.
Des réfugiés débarquent à Lesbos le 11 septembre 2015.

Cinq bénévoles, deux Danois et trois Espagnols, ont été arrêtés jeudi 14 janvier à Lesbos. Leur faute : avoir facilité l'entrée illégale de migrants en Grèce, ce qui, selon Le Monde, sous-entend qu'ils leur ont porté assistance alors qu'ils étaient dans les eaux territoriales turques. Des arrestations que les ONG sur place vivent évidemment fort mal : « Je ne comprends pas ce soudain zèle des autorités grecques à exiger que nous respections toutes les procédures alors que, depuis des mois, c'est bien grâce au travail des volontaires que l'île tient », confie au Monde une des bénévoles présents sur place.

Fin octobre, notre envoyée spéciale à Lesbos avait rencontré des volontaires de l'association espagnole Proactiva Open Arms, qui effectue ce travail. Voici son reportage.À Skala Sikaminias, au nord de l'île grecque de Lesbos, jumelles à la main, Gerard Canal scrute attentivement l'horizon. Soudain, il repère un canot en difficulté, saute dans un 4x4 avec Fiorella, une autre secouriste venue de Catalogne. Sur une étroite route de terre, ils se dirigent à toute vitesse vers le point d'accostage. En short jaune et tee-shirt rouge, ils plongent dans l'eau pour ramener l'embarcation bloquée à quelques mètres de la rive à cause d'une panne de moteur. Le Zodiac plie sous le poids de la cinquantaine de passagers ?  Il ne devrait en contenir que la moitié ! » soupire Gerard. Au débarquement,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant