Méditerranée : 500 nouveaux migrants secourus au large de l'Italie

le , mis à jour à 14:13
1
Méditerranée : 500 nouveaux migrants secourus au large de l'Italie
Méditerranée : 500 nouveaux migrants secourus au large de l'Italie

Cette dernière arrivée devrait porter à plus de 50 000 le nombre de migrants ayant débarqué cette année en Italie. Ce dimanche, la marine britannique s'active pour porter secours à quelque 500 nouveaux clandestins à la dérive au large de la Botte.

A l'aube, un hélicoptère à bord du navire Bulwark de la Royal Navy, qui fait partie de la flottille multinationale patrouillant en Méditerranée, a repéré quatre embarcations dans les eaux territoriales entre l'Europe et la Libye. Aucune victime n'a à ce stade été signalée.

Les garde-côtes italiens ont indiqué que les marines italienne, allemande et irlandaise prenaient part à l'opération, coordonnée par l'ONG Moas (Migrant offshore aid station), basée à Malte, et par Médecins sans frontières. C'est ainsi un bateau italien qui achemine en ce milieu de journée les 475 migrants en Sicile. Sept femmes enceintes sont à bord. Elles doivent être hospitalisées à leur arrivée sur la terre ferme.

10% de plus que l'an dernier

Le week-end est très chargé pour les patrouilles méditerranéennes. Samedi, près de 3 500 migrants entassés dans quinze embarcations ont été secourus à 45 milles au large de la Libye. Avec les migrants secourus ce week-end et qui arrivent dans des ports en Sicile et dans le reste de l'Italie du Sud, le nombre de migrants accueillis depuis le début de l'année par le pays devrait dépasser les 50 000, un chiffre en hausse de plus de 10% par rapport aux cinq premiers mois de 2014. Sur les douze mois de 2014, 170 000 migrants avaient débarqué sur les côtes italiennes.

VIDEO. Mineo, le plus grand centre de rétention de migrants d'Europe

Selon l'Organisation internationale pour les migrations, environ 1 770 hommes, femmes et enfants sont morts ou disparus en tentant la traversée, dont quelque 800 migrants lors du naufrage d'un bateau en avril, le pire drame des dernières décennies en Méditerranée. La Commission européenne a demandé ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le dimanche 7 juin 2015 à 14:41

    retour au bled immédiat