Medicrea: creuse ses pertes semestrielles.

le
0

(CercleFinance.com) - Medicrea International a creusé ses pertes semestrielles à la défaveur d'éléments exceptionnels. Mais l'équipementier médical spécialisé dans les implants pour la chirurgie rachidienne se veut optimiste.

Au premier semestre 2016, le CA a crû de 7,2% à 14,8 millions d'euros. La croissance a atteint 20% en France et 13% aux Etats-Unis, pays où 60% des ventes sont réalisées, indique la direction.

Cependant, en données récurrentes, la perte opérationnelle s'est accrue : 1,5 millions de déficit sur le semestre, soit 500.000 euros de plus qu'un an plus tôt. En cause : d'abord une charge exceptionnelle. 'La prise en compte de l'ensemble des coûts liés au déménagement de l'unité de production de La Rochelle à Lyon génère une charge exceptionnelle de 1,2 million d'euros au 30 juin 2016', explique Medicrea.

'Nous poursuivons notre politique d'investissements et intensifions toujours plus nos efforts de recherche et développement afin de promouvoir notre technologie d'implants sur-mesure UNiD aux Etats-Unis et dans le monde entier. Les équipes ventes et marketing ont été étoffées notamment avec la mise en place de notre filiale en Allemagne dont la contribution au chiffre d'affaires groupe ne sera significative qu'à partir de 2017', explique le directeur général, Denys Sournac.

Hors amortissement et provisions, le résultat opérationnel gagne cependant 100.000 euros, à 600.000 euros. Même si en attendant, la perte nette se creuse en passant à 2,7 millions sur le semestre, contre un million un an plus tôt.

En guise de perspective, Medicrea, qui rappelle qu'il a levé 20 millions d'euros en début d'année, entend doubler le cap des 1.000 chirurgies utilisant UNiD au 4e trimestre 2016, 'dont près de la moitié réalisée aux Etats-Unis où l'adoption de la technologie s'est nettement accélérée au cours des derniers mois.'


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant