Médicaments sans ordonnance : Touraine contre la vente en grande surface

le
0
Médicaments sans ordonnance : Touraine contre la vente en grande surface
Médicaments sans ordonnance : Touraine contre la vente en grande surface

Marisol Touraine assurait déjà, en octobre, que le gouvernement n'envisageait pas d'autoriser la vente de médicaments sans ordonnance en grande surface. La ministre de la Santé réaffirme sa position ce jeudi, répondant à l'avis de l'Autorité de la concurrence en faveur d'une libéralisation «limitée et encadrée» de la vente des médicaments non remboursés. Elle «réaffirme son attachement au monopole officinal sur les médicaments, qui permet à notre pays de sécuriser leur dispensation et d'agir efficacement contre la contrefaçon, tout en garantissant l'accès de nos concitoyens aux médicaments sur l'ensemble du territoire», indique le communiqué du ministère.

Le gouvernement oppose ainsi une fin de non recevoir à la proposition de l'Autorité. La ministre se dit également «attentive» à ce que les négociations en cours sur la rémunération des pharmaciens «débouchent rapidement». En outre, elle missionne l'inspection générale des affaires sociales (Igas) «afin de dresser un état des lieux de la situation et de proposer des évolutions, après avoir entendu l'ensemble des acteurs de la chaîne du médicament».

Un avis simplement consultatif

Dans un avis qui reste consultatif, l'Autorité de la concurrence s'est prononcée ce jeudi en faveur de la libéralisation de la vente des médicaments d'automédication (comme, par exemple, Doliprane, Humex, les tests de grossesse...) jusqu'ici vendus en pharmacie. L'Autorité fait valoir que cette ouverture permettrait d'offrir des «des avantages en terme de prix». «L'essor de l'automédication et le développement des ventes de médicaments sur Internet imposent de faire bouger les lignes», a assuré Bruno Lasserre, président de l'Autorité, en présenta en conférence de presse les résultats d'une enquête menée depuis février. Il a souligné que mettre fin au monopole des pharmacies permettrait aux patients de faire des économies. Une autre enquête, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant