Médicaments : Médecins du monde en campagne contre des prix excessifs

le , mis à jour à 10:52
22
Médicaments : Médecins du monde en campagne contre des prix excessifs
Médicaments : Médecins du monde en campagne contre des prix excessifs

« Bien placé, un cancer peut rapporter jusqu'à 12 000 € », ou bien « Le cholestérol, un placement à forte rentabilité et garanti »... Médecins du monde change de braquet et ne mâche plus ses mots. Ce matin, l'association lance une grande campagne d'affichage, sur un mode volontairement provocateur, ainsi qu'une pétition en ligne, Leprixdelavie.com. Objectif : faire pression sur les pouvoirs publics pour qu'ils régulent mieux le prix des médicaments dont la facture explosive — 28 Mds€ par an aujourd'hui — menace l'avenir de notre système de santé. Un système déjà confronté au vieillissement de la population et à l'augmentation des maladies chroniques. Cette campagne de quatre semaines dérange avant même d'exister : certains grands afficheurs, comme Decaux, Média Transports (RATP) ou encore Insert (en régions) ont mis en avant des « risques de réaction du public » pour décliner l'offre.

 

Mobiliser l'opinion publique

 

« L'Etat ayant failli à sa mission de régulation des prix, nous avons deux armes : le juridique et l'opinion publique, explique Olivier Maguet, délégué au plan stratégique chez Médecins du monde. Le juridique, c'est en cours ( voir encadré), il ne nous restait plus que la mobilisation des 66 millions de patients français pour qu'ils poussent les pouvoirs publics à une vraie intervention. » C'est là l'objectif de la pétition mise en ligne ce matin. En mars dernier déjà, 110 cancérologues ont lancé un appel national contre le prix exorbitant des anticancéreux qui menace l'accès aux soins pour tous. Sans effet à ce jour.

 

Des prix déconnectés des coûts

 

Si Médecins du monde sort de ses gonds aujourd'hui, c'est parce qu'en 2013, ils ont « assisté à une rupture dans les pratiques des laboratoires qui facturent non plus sur la base du coût, mais selon la solvabilité des Etats », précise Olivier Maguet. Or, rien n'a changé depuis. « On l'a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2687570 il y a 6 mois

    bande de réveurs qui pensent que le bénéf sert à la recherche ! les couts de com, de packaging, de pub, de visiteurs médicaux sont supérieurs à la rd. Mais le jeu de la sécu est franchement louche, ca sent le lobby et la malette !

  • M3155433 il y a 6 mois

    Et si il n'y a pas diffamation , mais vérité (je doute que MdM fasse une campagne nationale et a l'aveugle sans verifier ses assertions !) , c'est honteux que ce lanceur d'alerte soit comme dans une dictature , étouffé.En plus Sapin vient de dire qu'il les protègent. Bel exemple de démocratie vérolée française,ou l'indice de démocratie est faible a 7/10 !

  • M3155433 il y a 6 mois

    si la bascule se fait de 100€ de cout a 40 000€ comme dit , il y a une évidence de prix abusif ! Un facteur de 4X ...? ....non , mais de 400x (!!) est de l'arna que . Il faut confirmer si cet énorme disproportion/abus existe , et si oui , MdM a 100% raison de nous en faire prendre conscience. Et les fabricants de medicaments ouverts un peu plus a la démocratie (!!) et aux verités a dire !

  • frk987 il y a 6 mois

    Voyez Jufabre, le jour où la montée des génériques a été actée par la SS, j'ai vendu toutes mes actions style Aventis...no future, restons à l'aspirine pour soigner un cancer, puisque telle est votre conception de la santé.

  • vazi il y a 6 mois

    en dehors de tout idéologie, je me pose des questions, comment peut on imposer des prix aux secteurs privés quel qui soit ? On est dans une société dont l'état devrait tout régier?? Il me semble que nous sommes face à un conflit qui nous dépasse; Soit la société se gère d'elle même en général en dehors des affaires régaliennes comme actuellement soit on tombe dans le tout contrôle, ce que tout le monde rejette. Donc les prix sont libres point barre

  • frk987 il y a 6 mois

    Sans actionnaires point de sociétés pharmaceutiques, sans sociétés pharmaceutiques point de recherche et encore moins de chercheurs, vous le savez très bien mais votre idéologie vous contraint à déclarer l'indéfendable et le STUPIDE.

  • JUFRABRE il y a 6 mois

    @frk987 Je ne vois pas le rapport entre ce que j'ai écrit et le chercheur avec BAC +10. !! Ce que j'ai écrit évoque les marges et les profits exorbitants des sociétés pharmaceutiques, basées sur l'exploitation des maladies humaines... Respecter une certaine éthique n’empêche pas de payer les chercheurs... Cela réduit, par contre un peu, le profit des actionnaires, ça, c'est possible...

  • frk987 il y a 6 mois

    Votre logique JUFABRE est imparable, un chercheur avec bac +10 doit accepter un smic pour bosser pour faire plaisir à l'humanité, dans l'absolu vous avez raison, mais c'est complétement STUPIDE.

  • JUFRABRE il y a 6 mois

    Je pense que Médecins du monde a raison de dénoncer la marchandisation extrême de la Vie humaine. Le prix de vente des médicaments doit être rattaché à son prix de revient, et encadré, et non pas lié à une soit disant "loi du marché". Lorsque les préceptes de la "loi du marché" tuent plus qu'ils ne sauvent, alors, ils doivent être changés.

  • frk987 il y a 6 mois

    Oh Pouvillo, au train où va la désertification médicale en France je ne désespère pas de voir un camion annuel de médecins du monde sur la place des villages !!!!!