Médicaments : les ruptures d'approvisionnement plus fréquentes dans les pharmacies

le
0
Médicaments : les ruptures d'approvisionnement plus fréquentes dans les pharmacies
Médicaments : les ruptures d'approvisionnement plus fréquentes dans les pharmacies

L'ordre des pharmaciens tire la sonnette d'alarme. De plus en plus de médicaments, tels que les vaccins ou les produits pour le système cadiovasculaire, contre la ménopause ou encore dermatologiques, sont en rupture d'approvisionnement. «Depuis 2006, les professionnels de santé de tous les pays, dont la France, notent une hausse importante du nombre de ruptures d'approvisionnements de médicaments dans les officines mais aussi dans les établissements de santé», s'alarme l'ordre. 

 

Entre février 2015 et novembre 2016, l'Ordre des pharmaciens a recensé 199 862 déclarations de ruptures, soit quand un médicament est indisponible dans les 72 heures. Pour certaines prescriptions, comme les vaccins, le délai pour être approvisionné dans l'une des 22 000 pharmacies françaises peut largement dépasser les 100 jours... Selon l'Agence nationale de sécurité du médicament, le nombre de déclarations a été multiplié par dix en cinq ans. 

 

Nombre de rupture de médicaments 

(Capture Ordre des pharmaciens)

«Les ruptures d’approvisionnement peuvent avoir des conséquences néfastes pour le patient, d’autant plus lorsqu’elles concernent des médicaments dits d’intérêt thérapeutique majeur. En effet, l’indisponibilité transitoire, totale ou partielle de médicaments est susceptible d’entraîner un problème de santé publique avec la mise en jeu du pronostic vital ou la perte de chance importante pour les patients», prévient l'ordre. 

Synthèse des déclarations de ruptures d'approvisionnement entre février 2015 et novembre 2016

(Capture ordre des pharmaciens)

 

En cause : la mondialisation, le système de distribution... 

 

«Les causes des ruptures d’approvisionnement sont nombreuses, explique l'ordre des pharmaciens, en listant les difficultés liées à la production, la mondialisation de la fabrication dans une seule usine pour tous les pays, l’augmentation subite des ventes en raison des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant