Médicaments : les médecins mal informés

le
0
Une étude internationale révèle les lacunes dans le circuit d'information sur les effets secondaires graves des médicaments, malgré la charte de déontologie de la visite médicale.

Une étude vient de nouveau pointer du doigt un conflit d'intérêts entre médecins et industrie pharmaceutique. De mai 2009 à juin 2010, l'équipe de Barbara Mintzes, de l'université de Colombie Britannique de Vancouver, a mené une étude internationale auprès de généralistes pour voir si la manière dont est réglementée l'activité des visiteurs médicaux influence la qualité du message délivré par le praticien. Résultat: quand des visiteurs médicaux viennent informer les médecins sur les médicaments, ils omettent une fois sur trois de parler des effets indésirables, et plus de neuf fois sur dix ne parlent pas des plus graves.

En France, une charte réglemente la visite médicale depuis 2005. «On s'attendait donc à ce que la qualité de l'information délivrée aux généralistes français ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant