Médicaments : la vente en ligne trop restrictive

le
0
L'Autorité de la concurrence estime que le projet d'arrêté du gouvernement cherche à dissuader les pharmaciens de se lancer sur Internet.

Forcée par la Commission européenne à autoriser la vente en ligne de médicaments, la France se prépare à tout faire pour dissuader dans la pratique les pharmaciens de se lancer sur la Toile et les clients d'y faire leurs emplettes, s'offusque l'Autorité de la concurrence dans un arrêt rendu public hier. Saisie sur un projet d'arrêté du ministère de la Santé définissant les «bonnes pratiques de dispensation de médicaments par voie électronique», l'Autorité a donné un avis défavorable - mais non contraignant.

Ce texte «contient un ensemble important d'interdictions et de restrictions non justifiées par des considérations de santé publique» qui visent «à limiter le développement de la vente en ligne de médicaments par les pharmaciens français, voire même à les dissuader d'utiliser ce canal de vente». Pis, «certaines de ce...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant