Médicaments : la «réforme radicale» de Xavier Bertrand

le
0
Pour le ministre de la Santé, qui présente lundi matin en Conseil des ministres son projet de loi sur le médicament, «les laboratoires doivent comprendre que les choses ont changé» après l'affaire du Mediator.

Le texte prévoit notamment la mise en place de sanctions financières en cas de conflit d'intérêts. 

LE FIGARO. - Quels sont les principaux points de ce texte ?

Xavier BERTRAND . - Je l'ai dit : je veux qu'il y ait un avant et un après-Mediator. C'est pourquoi j'ai voulu une réforme ambitieuse et concertée qui repose sur trois piliers. Le premier concerne la transparence dans les conflits d'intérêts. Car on voit bien que c'est essentiellement cette question qui a semé le trouble dans l'opinion après le Mediator en créant un climat insupportable de suspicion. Autre point important : quand il y aura des interrogations sur un médicament, le doute devra bénéficier aux patients et non plus aux laboratoires. Enfin, une meilleure information des patients est nécessaire, de même qu'une meilleure information et formation des professionnels de santé.

Seules des sanctions peuvent venir à bout des conflits d'intérêts. Qu'avez-vous prévu ?

La loi met en pla

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant