Médicaments en ligne : les pharmaciens très réticents

le
0
La plupart des pharmaciens s'opposent à la libéralisation des ventes en ligne au nom de la santé publique.

Un pas de plus a été franchi dans la lente ouverture du marché des médicaments en France. La première étape, qui ne fait d'ailleurs toujours pas l'unanimité chez les pharmaciens, s'est jouée en 2008, avec le libre accès en officine de plus de 200 médicaments, désormais exposés devant et non plus derrière le comptoir du pharmacien.

La deuxième étape, la vente en ligne des médicaments en libre accès, n'a été ouverte qu'en janvier dernier, et a encore moins convaincu la profession. Quelques centaines d'officines seulement, sur 22.000, ont ouvert un site d'information et vendent des produits tels que les laits pour bébé ou les brosses à dents, estime Philippe Besset, du syndicat FSPF. Mais une poignée seulement aurait franchi la frontière de la vente de médicaments. «Nous l'avons déconseillé aux pharmaciens en raison du flou réglementaire actuel, en l'a...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant