Mediator : une deuxième étude confirme le risque 

le
0
Entre 500 et 1000 victimes, selon un rapport. Un autre pointe le risque d'hospitalisation.

Jeudi, Fabienne Bartoli, l'adjointe au directeur général de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), nous a confirmé l'existence d'une étude sur la mortalité imputable au Mediator et commanditée par l'agence à la Caisse nationale de l'assurance-maladie (Cnam). Cette étude remise fin septembre à l'Afssaps et dont nous avons publié les estimations chiffrerait entre 500 à 1000 le nombre de décès imputables à ce produit. Ce médicament, d'abord prescrit aux diabétiques en surcharge pondérale puis aux patients souhaitant perdre du poids, a été retiré du marché en novembre dernier.

Par ailleurs, jeudi, la revue spécialisée Pharmacoepidemilogy and Drug Safety publiait un article rédigé par des pharmacologues, des épidémiologistes, des diabétologues sur ce médicament (autre que l'étude confidentielle évaluant les décès liés au Mediator). Cet article estime que le risque d'hospitalisation en 2007-2008 pour une insuffisance va

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant