Mediator : un an avant les indemnisations

le
0
Les victimes vont pouvoir s'adresser à un fonds public qui centralisera les dossiers et se retournera contre Servier.

Après des semaines de discussions et de tensions avec les laboratoires Servier, le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, a tranché et annoncé mercredi la création d'un fonds public destiné à indemniser les victimes du Mediator. Si ces dernières sont évidemment satisfaites, cette décision soulève plusieurs questions juridiques et financières. Il s'agit d'un «guichet unique», géré par l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam) auquel pourra s'adresser toute personne ayant consommé ce médicament souvent détourné comme coupe-faim (5 millions de patients de 1976 à 2009, entre 500 et 2000 morts selon les études épidémiologiques). Les dossiers présentés seront étudiés dans un cadre précis, avec protocoles d'expertises et barèmes d'indemnisations. Si un lien de causalité est établi entre le préjudice et la prise du Mediator, l'invalidité sera évaluée et l'indemnité éventuellement fixée. Les pathologies développées mais aussi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant