Mediator : Servier a dissimulé une information essentielle

le
0
Les laboratoires Servier se sont bien gardés de faire savoir aux autorités sanitaires que son médicament était proche de la norfenfluramine, une molécule retirée du marché en 1997.

Les laboratoires Servier sont mis en cause pour avoir caché le fait que le Mediator commercialisé en 1974 était une molécule similaire à l'Isoméride et au Pondéral, deux médicaments contre l'obésité interdits depuis plus de 14 ans.

Valvulopathie et hypertension

Ces deux produits, comme tous les médicaments de cette famille des fenfluramines, et comme tous les anorexigènes amphétaminiques ont été retirés du marché en 1997, après qu'une étude internationale dirigée par le Pr Abenhaim, avec l'équipe de pneumologie de l'hôpital Béclère ait montré que toute cette classe thérapeutique augmentait le risque d'hypertension artérielle pulmonaire.

Quelques mois plus tard, les Américains découvraient que ces molécules augmentaient aussi le risque de valvulopathie. En réalité, en l'an 2000, c'est la norfenfluramine, produit du métabolisme des fenfluramines qui apparaissait responsable de ces complications.

Les risques de la norfenfluramine

Un document publié jeu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant