Mediator : Prévost-Desprez écartée

le
0
La hiérarchie judiciaire hésite toutefois à sanctionner la juge après ses déclarations chocs.

Sanctionner ou non Isabelle Prévost-Desprez ? C'est le casse-tête auquel se heurtent actuellement les hiérarques de la magistrature, depuis les propos chocs tenus par la magistrate de Nanterre dans le livre Sarko m'a tuer . Mardi, le président du tribunal de Nanterre, Jean-Michel Hayat, a expliqué que la présidente de la 15e chambre de Nanterre ne présiderait pas les audiences, très attendues, du 26 et 27 septembre sur le dossier du Mediator, de façon à «préserver les justiciables des antagonismes récurrents au tribunal de Nanterre», a-t-il expliqué, tout en précisant qu'il ne s'agissait pas d'une «sanction». Officiellement donc, Isabelle Prévost-Desprez n'est pas déchargée pour autant du dossier du Mediator - ni d'aucun autre - mais dans l'immédiat le sujet a été jugé trop sensible pour que sa présidence, elle-même devenue un sujet sensible, soit souhaitable...

Dans le livre, la juge Isabelle Prévost-Desprez, connue pour ses rebuffades et l'entièretü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant