Mediator : premières plaintes au pénal

le
0
INFO LE FIGARO - Les procédures visent la «tromperie» et «la mise en danger de la vie d'autrui». Le parquet de Paris va conduire l'enquête.

C'est un tournant judiciaire dans l'affaire du Mediator, médicament accusé d'avoir provoqué la mort d'au moins 500 personnes en France. Pour la première fois dans ce dossier, une plainte contre X a été déposée, jeudi dernier, par deux victimes auprès du parquet de Nanterre, le siège social des laboratoires Servier se trouvant dans les Hauts-de-Seine. Les plaignants, qui souffrent de graves atteintes des valves du c½ur, fondent leur action sur la «tromperie aggravée sur la nature, la qualité substantielle et la composition du produit» et la «mise en danger de la vie d'autrui».

Anticipant une enquête aux dimensions nationales, le parquet de Nanterre est en train de se dessaisir au profit du parquet de Paris qui va récupérer le dossier dans les tout prochains jours. «Les procédures étant potentiellement nombreuses, il était normal que le pôle de santé publique de Paris soit saisi. Cela n'a pas fait l'ombre d'une discussion», indique-t-on à Nanterre. C'est

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant