Mediator : les experts au c?ur des critiques

le
0
Le fonds d'indemnisation des victimes s'avère être une véritable usine à gaz. Quant au ministère, il est aux abonnés absents.

Le 29 janvier 2013, 7734 dossiers de patients avaient été reçus par l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam), 836 avis ont été rendus et seuls 64 d'entre eux - dont le dossier d'une victime décédée - se sont avérés positifs. À ce rythme, il faudra encore cinq ou six ans pour que tous les dossiers passent entre les mains des experts. Alors que ce fonds avait été crée juste avant que Xavier Bertrand ne quitte le ministère pour que les choses aillent vite et que les victimes soient rapidement indemnisées, il s'avère être une véritable usine à gaz.

Les experts sont au centre du débat. Constitués en collège indépendant, ils ont été nommés par le ministère de la Santé. Outre leur lenteur à éplucher les dossiers, ils se sont illustrés en faisant de la rétrogradation des maladies imputables au Mediator une spéciali...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant