Mediator : le Dr Irène Frachon gagne la bataille de la censure contre Servier

le
0
La cour d'appel de Rennes vient d'annuler la censure du titre du médecin qui a été la première à dénoncer le scandale. Le laboratoire Servier est condamné à payer 3000 euros à son éditeur.

Début juin 2010 paraissait un livre aux allures d'enquête policière Mediator 150 mg, Combien de morts? aux éditions Dialogues. Quelques jours plus tard, le laboratoire Servier obtenaient en référé à Brest, le retrait du sous-titre Combien de morts? contraignant l'éditeur à réimprimer toutes les couvertures.

Si l'opération lui a coûté 25.000 euros, elle lui a surtout permis d'accéder à la notoriété. «Je savais que ce livre n'était pas innocent et que poser cette question légitimement provocante était nécessaire à l'ouverture du débat, explique Charles Kermarec, l'éditeur brestois. Mais je n'imaginais pas qu'il allait avoir pour conséquence une remise à plat du système du médicament». Sans cette censure du titre, le député PS de Haute Garonne n'aurait pas écrit une tribune dans Le Monde le 24 août 2010. Et jamais l'Agence de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) n'aurait demandé à la sécurité sociale de compter les morts attribuabl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant