Mediator : la bataille de l'indemnisation

le
0
Le texte présenté mercredi en Conseil des ministres ne va pas éviter un affrontement politico-judiciaire. Certains craignent même qu'il soit anticonstitutionnel.

Mercredi matin, le fonds d'indemnisation des victimes du Mediator doit être présenté en Conseil des ministres. Ce texte s'inscrit dans le cadre de la loi de finances rectificative qui sera votée cet été. Après, il faudra attendre le décret d'application. Ce n'est qu'ensuite que le fonds sera mis en place, soit au plus tôt début septembre. On estime qu'environ 5 millions de personnes en France ont consommé ce médicament responsable de deux types de pathologies, certes rarissimes, mais potentiellement très graves: des valvulopathies (une atteinte des valves cardiaques) et une hypertension artérielle pulmonaire, maladie pouvant nécessiter une greffe des poumons.

L'État a choisi de mettre en place un fonds d'indemnisation public doté au départ de 5 millions d'euros vers lequel pourront se tourner tous ceux qui s'estiment victimes de dommages corporels liés au Mediator. Un formulaire à remplir en ligne indiquera les pièces à produire (ordonnances, échographies, etc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant