Mediator : des milliers de pièces saisies chez Servier 

le
0
Ces documents analysés, les enquêteurs devraient procéder aux premières gardes à vue.

Des rapports, des expertises et des organigrammes ont été saisis jeudi dernier, dans l'après-midi, au siège du laboratoire Servier à Neuilly, dans les Hauts-de-Seine. «Des tonnes de cartons et de dossiers», résume-t-on en soupirant devant l'ampleur de la tâche.

L'enquête des gendarmes spécialisés dans les affaires de santé publique est entrée dans sa phase «offensive». Il s'agit en effet pour eux de réunir toutes les pièces concernant le Mediator, produit par Servier de 1976 à 2009 en France et accusé d'être responsable de la mort de 500 à 2000 personnes.

Parmi les documents recherchés figure tout ce qui concerne l'élaboration, la fabrication, les tests et les autorisations de mise sur le marché de ce médicament réservé aux diabétiques et, en réalité, détourné massivement comme coupe-faim. Formellement, les gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp) n'ont pas effectué de perquisit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant