Mediator : des avocats prêts à attaquer l'État

le
0
INFO LE FIGARO - Le laboratoire Servier qui a fabriqué le Mediator était, jusqu'à présent, le seul à faire l'objet d'actions en justice.

Mes Dominique Inchauspé et Florence Remy, avocats d'Annie Oger, une malade greffée des deux poumons en 2005, étudient les modalités juridiques d'engagement de la responsabilité de l'État devant le tribunal administratif. En 1999, le cas de cette patiente avait été le premier à faire l'objet d'une déclaration d'effets indésirables graves, en l'occurrence une hypertension artérielle pulmonaire au Mediator.

«Les dérèglements systémiques du système de pharmacovigilance, mis au jour dans l'affaire du Mediator par les rapports de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) et des professeurs Debré et Even sur l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), paraissent mériter la sanction du tribunal administratif, juge des dérèglements de l'Etat, confie Me Inchauspé. C'est le fonctionnement structurel de l'Agence qu'incrimine le rapport Débré-Even et qui, dès lors, nous paraît engager la responsabilité de l'Etat dont cette agen

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant