Médiation égyptienne entre Israël et Gaza

le
0
Après des affrontements qui ont fait dix morts ce week-end, une trêve s'est instaurée via Le Caire.

La bande de Gaza s'est de nouveau subitement embrasée ce week-end. En l'espace de quelques heures samedi, neuf membres de la branche militaire du Djihad islamique, petite organisation extrémiste, ont été tués lors de raids de l'aviation israélienne, tandis qu'une roquette tirée de Gaza a provoqué la mort d'un automobiliste dans le sud d'Israël. Dimanche, la trêve des combats conclue en août, après une précédente flambée de violences, semblait enterrée. Le sud de l'État hébreu a été visé tôt dans la matinée par de nouvelles roquettes et l'aviation israélienne a frappé d'autres cibles dans le territoire palestinien, tuant un activiste.

Mais, selon un scénario désormais bien huilé, un fragile cessez-le-feu est intervenu pour empêcher in extremis une escalade. «Lorsque nous avons attaqué le Djihad islamique, nous savions qu'il allait réagir, mais le coup très dur que nous lui avons asséné en valait la peine», a ainsi expliqué Matan Vilnaï, le ministre

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant