Mediaset: s'en remet aux juges face à Vivendi.

le
0

(CercleFinance.com) - Mediaset a répondu, non sans ironie, à la posture menaçante adoptée hier par Vivendi dans le cadre du différend qui oppose les deux groupes sur le dossier Mediaset Premium, la chaîne de télévision à péage. Les deux groupes ne se parlant plus, il reviendra probablement aux juges italiens de trancher.

Hier en effet, le “conglomédias” français dont le groupe Bolloré est le premier actionnaire a finalement considéré que Mediaset se comportait de manière agressive après avoir refusé les nouvelles conditions proposées par Vivendi pour le rachat de Mediaset Premium. Et malgré la recherche, “ces derniers mois”, “de solutions alternatives”, affirme Vivendi.

Pour mémoire, Vivendi avait proposé de revoir en baisse les conditions de prix initialement fixées par contrat quant à Mediaset Premium, en invoquant des hypothèses financières “irréalistes”, notamment l'atteinte de l'équilibre d'exploitation de Mediaset Premium en 2018.

En réponse, Mediaset et sa holding de tête Fininvest ont lancé des actions judiciaires contre Vivendi, en allant jusqu'à demander la mise sous séquestre de 3,5 % du capital de Vivendi (prévu comme une partie de la 'monnaie d'échange' pour Mediaset Premium).

Jusqu'alors, Vivendi se déclarait ouvert au dialogue avec Mediaset afin une solution négociée à ce différend. Ce qui est probablement terminé, le ton devenant défensif : Vivendi 'se considère aujourd'hui libéré de sa volonté de privilégier une solution amicale et se réserve le droit de mener toute action visant à défendre ses intérêts et ceux de ses actionnaires', a indiqué hier le groupe français.

En réponse, Mediaset a confirmé hier soir que le dialogue était rompu entre les deux groupes, et ce depuis que Vivendi a changé de pied. Une manière d'ironiser face à Vivendi, en estimant que le dialogue est déjà rompu depuis longtemps, contrairement à ce qu'affirme le groupe français.

Le contrat initial était “définitif et contraignant”, réaffirme le groupe italien. Mediaset conteste également avec force la dénonciation par Vivendi des 'hypothèses irréalistes' concernant Mediaset Premium, en affirmant que les comptes ont été consultés avant la signature de l'accord. Mediaset ajoute même que cette affirmation constitue 'un ingérence inappropriée' susceptible de nuire à sa réputation.

Mediaset s'en remet donc à la décision des autorités judiciaires italiennes, ce qui semble signaler que les discussions ne sont plus du tout à l'ordre du jour. Et qu'il reviendra donc aux juges de trancher.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant