Mediaset porte son différend avec Vivendi devant la justice

le
0
 (Actualisé avec précisions et citations) 
    MILAN, 19 août (Reuters) - Mediaset  MS.MI  a annoncé 
vendredi avoir demandé à un tribunal de Milan d'obliger Vivendi 
 VIV.PA  à appliquer l'accord conclu en avril entre les deux 
groupes sur la vente de Mediaset Premium, la filiale de 
télévision payante du groupe italien.  
    Il a précisé dans un communiqué qu'il estimait à au moins 
1,5 milliard d'euros son préjudice dans le cas où Vivendi 
n'honorerait pas l'accord initial. 
    Vivendi a remis en cause le mois dernier les modalités 
financières de l'accord en faisant état de divergences entre les 
deux parties sur les résultats financiers de la filiale. 
    Le groupe italien, contrôlé par la famille de l'ex-président 
du Conseil Silvio Berlusconi, demande à la justice de 
contraindre Vivendi à s'en tenir à ses engagements initiaux et à 
l'indemniser pour le retard pris dans leur mise en oeuvre. 
    Il réclame une indemnité de 50 millions d'euros par mois à 
compter du 25 juillet. 
    "Les dommages demandés concernent uniquement le retard pris 
jusqu'à présent et de possibles retards supplémentaires causés 
par les propositions inventives et dilatoires d'accords 
différents de celui en vigueur", dit Mediaset dans son 
communiqué. 
    "Les dommages globaux importants qu'entraînerait une rupture 
du contrat (s'éleveraient) à pas moins de 1,5 milliard d'euros." 
    Vivendi s'est refusé à tout commentaire. 
    L'accord d'avril prévoyait non seulement que Vivendi 
reprenne la totalité du capital de Mediaset mais aussi un 
échange de participations croisées à hauteur de 3,5% de chacun 
des deux groupes. 
    Mais le groupe dirigé par Vincent Bolloré propose désormais 
de n'acquérir que 20% de Premium, qui est déficitaire, et de 
monter progressivement à 15% au tour de table de Mediaset. 
  
    A la Bourse de Milan, l'action Mediaset a perdu 2% vendredi, 
une baisse comparable à celle de l'ensemble du marché  .FTMIB .  
    Jeudi, le titre avait pris 5% après un article du quotidien 
financier Il Sole 24 Ore selon lequel Vivendi travaillait à une 
nouvelle offre sur Mediaset Premium, avec la banque d'affaires 
italienne Mediobanca  MDBI.MI , dont Vincent Bolloré possède 8%, 
comme médiateur. 
     
 
 (Valentina Za, avec Mathieu Rosemain à Paris; Patrick Vignal et 
Marc Angrand pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant