Mediaset a perdu 3,4%, le conflit avec Vivendi s'envenime

le
0
 (Actualisé avec la clôture, détails, citations) 
    MILAN, 20 octobre (Reuters) - L'action Mediaset  MS.MI  a 
terminé sur une perte de 3,4% jeudi en Bourse de Milan, après 
avoir cédé jusqu'à 6% en séance, au lendemain de l'annonce par 
Vivendi  VIV.PA  de sa décision de renoncer à une "solution 
amicale" concernant le rachat de sa chaîne de télévision payante 
Mediaset Premium. 
    Mediaset a terminé sur un cours de 2,62 euros, après avoir  
touché un plus bas de 2,54 euros dans les premiers échanges, 
tandis que Vivendi a fini stable (+0,03%) en Bourse de Paris. 
    "Le marché a déjà fait savoir qu'il n'apprécie pas la 
perspective d'une longue bataille judiciaire avec Vivendi, qui 
présente bien des éléments d'incertitude, également sur le bilan 
du groupe de télévision payante", explique le courtier ICBPI. 
    Les deux groupes sont en conflit depuis que Vivendi a remis 
en cause l'accord conclu au printemps en vue du rachat de 100% 
de Mediaset Premium. 
    La capitalisation de Mediaset a fondu de 19,5%, soit de 700 
millions d'euros, depuis le changement d'avis de Vivendi en 
juillet. 
    Mediaset a demandé le 12 octobre à la justice italienne 
d'ordonner la saisie de 3,5% du capital de Vivendi dans le cadre 
de ce litige, une démarche dans laquelle le français dit avoir 
vu "une nouvelle tentative d'intimidation".   
    La décision relative à la requête de Mediaset est prévue 
pour le 8 novembre. 
    Mercredi, Vivendi a dit qu'une solution amicale n'était plus 
une priorité même si deux sources proches du dossier ont indiqué 
que le groupe de médias français restait ouvert à la conclusion 
d'un nouvel accord avec Mediaset.   
    Ce dernier a dit prendre acte du choix du français en 
ajoutant que le dossier serait tranché par la justice.  
    Une première audience doit avoir lieu le 21 mars prochain 
mais la décision définitive pourrait prendre des années. 
    Cette perspective est bloquante pour Mediaset, en 
particulier pour ses dépenses et ses investissements. "(Premium) 
est paralysée de facto", a dit une source proche du dossier.  
     
 
 (Silvia Aloisi, Juliette Rouillon pour le service français, 
édité par Marc Angrand) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant