Mediaset-14 mois de prison en appel pour Berlusconi fils

le
0
 (Actualisé avec détails et réaction de Mediaset) 
    MILAN, 17 mars (Reuters) - Une cour d'appel a condamné jeudi 
l'administrateur délégué de Mediaset, Pier Silvio Berlusconi, à 
14 mois de prison pour évasion fiscale au sein de Mediatrade, la 
branche des droits de diffusion du groupe de presse, invalidant 
la précédente décision de justice qui l'avait acquitté. 
    La cour d'appel a rendu la même peine à l'encontre du 
président de Mediaset  MS.MI , Fedele Confalonieri. 
    En revanche, elle a confirmé l'acquittement des six autres 
personnes inculpées dans ce procès, parmi lesquelles le 
producteur Frank Agrama, basé à Los Angeles. 
    Mediaset s'est déclaré dans un communiqué étonné de la 
décision, car le premier jugement, en 2014, avait été rendu à 
l'issue de "longs débats, en profondeur", qui avaient duré plus 
de trois ans. 
    Les procureurs accusent Mediatrade d'avoir acheté des droits 
audiovisuels à des prix artificiellement gonflés pour réduire 
les impôts à payer, et d'avoir récupéré ensuite certains de ces 
fonds via des comptes bancaires à l'étranger. 
    Pier Silvio Berlusconi, fils de l'ex-président du Conseil 
Silvio Berlusconi, et Fedele Confalonieri ont toujours nié avoir 
commis des malversations. 
 
 (Manuela D'Alessandro; Eric Faye pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant