Médias: des hebdos poussés à revoir leur modèle gratuit sur le net

le
0
Médias: des hebdos poussés à revoir leur modèle gratuit sur le net
Médias: des hebdos poussés à revoir leur modèle gratuit sur le net

Confrontés à la crise de la publicité, les sites internet d'hebdomadaires d'information changent leur fusil d'épaule: après le tout gratuit, Le Point et L'Express réfléchissent à passer progressivement à un modèle payant ou semi-payant.Illustration de la crise du marché publicitaire qui touche de plein fouet la presse magazine très importante en France, le groupe belge de médias Roularta, qui édite de nombreux magazines dont L'Express, a enregistré au deuxième trimestre une baisse de chiffre d'affaires de 5,2%, à 174,27 millions d'euros contre 183,77 millions sur la même période un an plus tôt."A partir du moment où les revenus de la publicité ralentissent, on est forcé de se poser la question" du modèle gratuit ou payant, confie à l'AFP Eric Mettout, directeur adjoint de la rédaction de L'Express en charge du numérique. "Pour l'instant, il n'y a rien de prévu et la décision n'est pas prise. On est en phase d'étude et de réflexion. On se penche sur la manière de faire payer sur le site. La question est de savoir quel est le bon modèle". "Ce qui nous paraît viable, c'est-à-dire le meilleur équilibre entre la perte de trafic et de rentrées publicitaires et les abonnements, c'est le paywall", estime Eric Mettout, en référence à ce système de paiement déjà adopté par des journaux anglophones comme le Financial Times ou le New York Times, ou Les Echos en France.Les internautes peuvent y consulter gratuitement un certain nombre d'articles par mois en inscrivant leur coordonnées, mais au-delà la consultation devient payante."La question est: où met-on le curseur ? Est-ce qu'on ferme tout ou seulement certaines parties du site ? Dans tous les cas, ça ne se fera pas avant quelques mois car il y a de grosses implications techniques et il faut trouver les modes de paiement adéquats", détaille le responsable de ce site, leader en fréquentation parmi les trois hebdomadaires d'information ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant