Medef : la réponse des Pro-Parisot au niet de l'UIMM

le
0
Selon le JDD, Frédéric Saint-Geours refuserait la prolongation du mandat de la présidente sortante pour pourvoir se présenter lui-même. Une hypothèse démentie par l'UIMM qui s'en tient à son calendrier arrêté.

La réponse des pro-Parisot à la fin de non-recevoir adressée samedi dans Le Figaro par le président de l'UIMM à leur championne n'aura pas tardé. Si Frédéric Saint-Geours demande à ce qu'une modification des statuts du Medef ne s'applique «que pour l'avenir» - et s'oppose donc à ce que Laurence Parisot voit son mandat rallongé de deux ans, jusqu'en 2015 -, c'est uniquement parce que lui-même envisage d'être candidat. D'après le Journal du Dimanche qui relaie l'information - qui circule depuis 24 heures - ce matin, le président de l'UIMM pourrait même officialiser sa candidature le 6 mars à l'issue de la convention présidentielle de sa fédération. «S'il décide d'y aller, ce n'est pas ce jour-là qu'il se déclarera, affirme un patron qui le connaît b...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant