Médecins : fin de grève des urgentistes, les généralistes commencent la leur

le
0
Médecins : fin de grève des urgentistes, les généralistes commencent la leur
Médecins : fin de grève des urgentistes, les généralistes commencent la leur

Les grèves dans le secteur de la santé se succèdent cette semaine. Alors que les médecins généralistes entament leur mouvement, ce mardi, les urgentistes ont décidé d'arrêter le leur. L'Association des médecins urgentistes de France (Amuf) a annoncé la levée de son préavis de grève, démarré lundi, saluant l'«accord historique» obtenu dès lundi du gouvernement sur le temps de travail.

«Nous avons décidé de lever le préavis de grève à partir d'aujourd'hui (mardi)», a annoncé le président de l'Amuf, Patrick Pelloux. «Même si on n'a pas tout obtenu, il nous semble que la reconnaissance du plancher de 39 heures et le déclenchement des heures supplémentaires à partir de ce plancher est un accord historique. Nous n'avons pas eu de progrès social depuis quatorze ans», a-t-il déclaré.

Observant aussi une «volonté d'ouverture», le syndicat national des praticiens hospitaliers anesthésistes-réanimateurs a lui aussi levé, mardi soir, son préavis de grève de la permanence des soins, démarré lundi. Il réclame notamment des négociations sur le temps de travail à l'hôpital.

Lundi, alors que le mouvement de grève des urgentistes venait de commencer, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, s'était empressée d'annoncer une «issue favorable» des négociations avec eux, faisant notamment état de propositions sur l'organisation de leur temps de travail. Christophe Prudhomme, porte-parole de l'Amuf, s'était offusqué de «l'erreur» de la ministre, estimant qu'elle n'aurait pas dû communiquer «avant d'avoir transmis les documents aux organisations syndicales» et à la place de ces dernières. Les syndicalistes réclamaient, outre une limitation de leur temps de travail à 48 heures hebdomadaires, une rémunération des heures supplémentaire au-delà de la 39e heure.

Les généralistes veulent faire moins de tâches administratives

Ambiance toute différente du côté des principaux syndicats de généralistes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant