Médecins et Assurance maladie toujours dans l'impasse

le , mis à jour à 08:10
0
Médecins et Assurance maladie toujours dans l'impasse
Médecins et Assurance maladie toujours dans l'impasse

La partie s’annonce difficile. Les négociations conventionnelles engagées depuis quatre mois entre les syndicats de médecins libéraux et l’Assurance maladie n’ont pas avancé d’un pouce. Et il ne reste plus que quatre séances, dont celle de demain, pour s’entendre sur un accord pour les cinq ans à venir. Anticipant la difficulté, le directeur général de la Caisse nationale de l’assurance maladie, Nicolas Revel, qui pilote les négociations, vient de demander aux syndicats deux séances de négociations supplémentaires, fin juillet. Des syndicats d’autant plus agacés par l’absence de moyens affichée par les pouvoirs publics que le ministère de la Santé vient d’accorder 2 Mds€ à l’hôpital public.

 

Pour l’heure, la proposition de porter la consultation de base des généralistes à 25 € au lieu de 23 € a été diversement commentée. Majoritaire chez les généralistes, le syndicat MG France y est favorable. Mais pour Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF, syndicat majoritaire qui défend aussi les spécialistes, « le compte n’y est pas ». La réunion de demain sera consacrée aux actes techniques. Parmi les 6 000 que compte la nomenclature, certains ne sont jamais pris en charge par la Sécu, d’autres à 50 %, comme le frottis, d’autres n’ont pas été revalorisés depuis longtemps. Mais avec une croissance des dépenses de santé plafonnée par le gouvernement à 1,75 % pour 2016, et encore moins pour les années suivantes, la marge de manœuvre de Nicolas Revel est mince.

 

Ce dernier a toutefois fait un geste jeudi dernier lors de la séance consacrée au « forfait structure » et à la rémunération sur objectif de santé publique (Rosp). Très attendu par les médecins, le premier doit permettre de financer l’équipement du cabinet et d’embaucher du personnel afin de soulager les médecins des tâches administratives. L’Assurance maladie n’y est plus hostile et a proposé 1 700 € ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant