Mea culpa de Romney sur les «47%» d'électeurs «assistés»

le
0
Fort de son duel remporté face à Barack Obama mercredi, Mitt Romney a concédé le lendemain son erreur après la polémique suscitée en septembre par ses propos méprisants sur les électeurs démocrates.

À la surprise générale, Barack Obama n'a pas utilisé la polémique contre son adversaire lors du débat qui les a opposés mercredi soir. Sans surprise en revanche, Mitt Romney avait affûté au cas où sa réponse, qu'il a livrée jeudi soir à la chaîne Fox News.

«J'ai dit quelque chose qui était juste totalement faux», a admis le candidat républicain. Après plusieurs milliers de discours en tant que candidat à la présidentielle, s'est-il justifié, «de temps à autre, on dit quelque chose qui ne sort pas correctement». En l'espèce, Mitt Romney avait déclaré que «47% (des Américains) voteront pour le président (Obama) quoi qu'il arrive», que ceux-là «dépendent du gouvernement» et «pensent qu'ils sont des victimes», concluant qu'il était inutile de tenter de les convaincre. Volte-face jeudi soir: «Ma vie a montré que je m'intéresse à 100% (des Américains, ndlr). La totalité de cette campagne ne parle que de 100%. Quand je serai président, il s'agira

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant